LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

jeudi 20 novembre 2014

DECES DE MR JEAN LARGUEZE DELEGUE GENERAL HONORAIRE



HOMMAGE RENDU PAR Mr Pascal SOLOFRIZZO DG 54


 A MONSIEUR JEAN LARGUEZE DELEGUE GENERAL HONORAIRE 
DECEDE LE 15 NOVEMBRE 2014 

Le 6 septembre 2009, J. Largueze animait sa dernière Assemblée Générale Départementale dans les grands salons de l'hôtel de ville de Nancy en présence du Gal De Percin ancien Président, et du Gal Delbauffe actuel Président, de l'Association Nationale du Souvenir Français et de Mr le Maire de Nancy; c'était une cérémonie fort émouvante qui retraçait 29 années de don de soi pour la cause de la mémoire.
Jean était venu dans cette association parce que son ami Marc Vaugin y militait déjà. Dans cet engagement on ne peut pas dissocier Jean et Marc.
Marc gérait l'administratif et Jean montrait la marche à suivre dans tout le département en suivant les instructions venues de Paris et en se montrant ouvert à toutes les initiatives locales. Il rencontrait tous les ans les comités, encourageait, félicitait mais rappelait à l'ordre aussi quand il fallait, il était joignable tout le temps et faisait tout ce qu'il pouvait pour aider les comités dans l'obtention d'aides financières pour des projets qu'il jugeait intéressants.
La maison rue Félix Fort était quasiment devenue les archives départementales du S.F. bien qu'il considéra que les bureaux place du Colonel Driant était un peu sa seconde maison.
Pour lui la mémoire n'était pas seulement l'entretien des tombes et des monuments, mais aussi tout ce qui avait trait à la mémoire liée à notre identité, comme la rénovation de l'église mémorielle de Mars la Tour en 2009.
C'est à regret qu'il quitta son poste : il sentait bien qu'il y avait des amis et que cela lui faisait du bien ; mais il fallait se rendre à l'évidence : à 89 ans, on peut considérer que la mission est remplie.
Jean était un homme positif avec beaucoup d'humour, il était très attentif et très près des gens ; son conseil était toujours avisé parce qu'on sentait l'homme d'expérience. C'était un homme d'initiative aussi : avec Marc il avait mis en place une journée du souvenir avec la participation des écoles de Nancy. Le départ de Marc le 7 mai 2007 l'avait beaucoup affecté.
Dans ses propos lors des différentes Assemblées Générales il se plaisait à évoquer Tocqueville qui traitait de l'immortalité et de l'éternité : l'éternité c'est pour Dieu, l'immortalité c'est du domaine de l'humain et destiné à avoir une marque longue dans l'histoire.
Jean, vous qui venez d'entrer dans l'éternité, vous avez su nous montrer le chemin pour que ceux qui ont donné leurs vies ou fait de belles actions pour notre pays soient immortalisés.

Merci pour tout ce que vous nous avez apporté avec simplicité et enthousiasme.

A tous les membres de sa famille, j'exprime au nom du Souvenir Français notre profonde tristesse et notre solidarité dans l'épreuve qu'ils traversent.