LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

mercredi 28 novembre 2018

UNE ROSE POUR CHAQUE POILU.

Le dimanche 11 novembre 2018 a revêtu un caractère exceptionnel puisqu'il marquait le 100ème anniversaire de la fin de la "Grande Guerre".
Après l'office religieux, c'est au cimetière , en présence d'une foule recueillie, qu'un hommage émouvant a été rendu à nos Poilus.
Les écoliers du primaire et les collégiens ont déposé une rose rouge sur chaque tombe des 104 soldats qui reposent au Carré Militaire de notre commune.
Les personnalités présentent ont rappelé le sacrifice de ces hommes qui ont donné leur vie pour la France, faisant preuve d'un courage et d'une abnégation héroïque.
Les noms et régiments de ces soldats ont été cités, marquant le caractère personnel de l'hommage rendu à chacun d'eux.
Après les discours officiels et le dépôt de gerbes des autorités, les écoliers et collégiens sont venus faire lecture de lettres émouvantes adressées par les combattants à leur famille
.La Marseillaise entonnée par la chorale et les participants a clôturé cette cérémonie.

dimanche 18 novembre 2018

Les collégiens se souviennent de l’Histoire

               Au lendemain des commémorations du Centenaire de l’Armistice, 75 élèves de 3ème du Collège de la Haute-Vezouze, élèves issus des trois anciens cantons de Cirey, Blâmont et Badonviller se sont retrouvés sur les chemins de la Mémoire à Reillon et à Leintrey. L’initiative, ayant déjà eu lieu en 2017, portée par l’établissement et par sa professeure d’histoire, Cécile Toussaint.



           Cette leçon grandeur nature reprend deux aspects des programmes d’histoire et éducation civique et moral à savoir rappeler la valeur de la paix et la réalité de la guerre.
                Les collégiens ont entonné la Marseillaise à la nécropole où sont morts enterrés vivants 83 soldats victimes des explosions de mines ayant recouvert leur tranchée le 11 juillet 1916. Kylian à la flûte et Lilou au violon ont accompagné le chant.

               Des interventions ont rappelé les faits historiques du site des Entonnoirs. Fiona a levé les couleurs du drapeau tricolore tandis que Clément a lu des textes dénonçant le militarisme et invoquant la paix.




                 Claude Charbonnot, président du comité de Blâmont, Gérard Bottard, président du comité de Badonviller et Bernard Claudon, président d’honneur du comité de Cirey et actuel 2ème vice-président, ont assisté à la cérémonie, en apportant des gerbes à déposer. Plusieurs associations patriotiques avaient également répondu à l’appel de même que plusieurs élus dont le président de la Communautés de Communes, Philippe Arnould.



samedi 17 novembre 2018

11 Novembre1918-11 Novembre2018

Centenaire de la fin de la Grande Guerre.

A Champigneulles, comme dans chacune des communes de France, la célébration du 100ème anniversaire de l'Armistice de 1918 a  mobilisé la jeunesse et la population.

En ce jour de commémoration, après la lecture du message de l'UFAC et celle de celui du Président de La République, après les dépôts de gerbes par les autorités et les Associations Patriotiques, FNCR et FNACA, Bernard Münch, Président du Comité, accompagné de collégiens a déposé une gerbe au nom du Souvenir Français, au pied du Monument aux Morts, rénové.

Dépôt de gerbe par les collégiens.
Patrice Léonard, Vice-président en a fait de même, accompagné par les élèves de cm1 de l'école Jean Moulin alors que carillonnaient à toutes volées, les cloches de l'église Saint-Epvre et qu'étaient tirés, de la Batterie de l'Eperon, 11 coups de canon, célébrant le cessez-le feu de ce 11 Novembre 1918.

Dépôt de gerbe par les élèves de l'école Jean Moulin.
L'assistance, venue nombreuse, s'est ensuite dirigée vers la Salle des Fêtes où les élèves ont rendu hommage à tous ces jeunes soldats qui ont combattu jusqu'au sacrifice de leur vie, en lisant des lettres exprimant tous les sentiments éprouvés par chacun d'eux, durant ces quatre longues et terribles années de guerre. 

Lectures de lettres de Poilus.
Trois Poilus, portant l'uniforme bleu horizon, armés de fusils Lebel et arborant "Nénette et Rintintin", petits porte-bonheurs, confectionnés par Lison, une élève de la classe de Patricia Derulles, encadraient les enfants, donnant à leurs lectures, une authenticité émouvante.

Hommage aux jeunes Poilus.
Le comité se réjouit une fois encore, de l'implication de toute cette jeunesse, à faire vivre la Mémoire.

Crédit photo : Claude Ducret

vendredi 9 novembre 2018

QUETE DU 1er NOVEMBRE

Le jeudi 1er novembre , comme chaque année, a eu lieu à l'initiative du Souvenir Français, la quête destinée à l'entretien des tombes de celles et ceux qui sont morts pour la France.
Les quêteurs jeunes et anciens se sont succèdés durant toute cette journée.
Nous avons pu constater, une fois de plus, la générosité de nos concitoyens, rendant ainsi hommage au sacrifice de leurs ainés.

CEREMONIE DU 16 OCTOBRE

La cérémonie commémorative des guerres d'Indochine et d' Algérie, des TOE ( théâtres d'opérations extérieures) et d'hommage aux Harkis, s'est déroulée
au cimetière devant la stèle OPEX.
Après la lecture du message de l'Union Fédérale, d'un poème d'Henri Perfferkorn et d'une citation de l'ancien ministre de la Défense Gérard Longuet, les élus accopagnés des écoliers de la commune ont procédé au dépot des gerbes.
Ensuite, la Marseillaise a été entonnée par les enfants, soutenus par la chorale " les amis du chant".

vendredi 2 novembre 2018

Quête Nationale 2018

Sauvons nos tombes !

En ce dimanche 1 Novembre, malgré la pluie, comme l'an passé,15 élèves de la classe de cm1 de Patricia Derulles, de l'école Jean Moulin, ont investi les rues de la ville pour faire appel à la générosité des Champigneullais, dans le cadre de la Quête Nationale annuelle.

Nos petits gardiens de la Mémoire.

Le Souvenir Français a pour vocation première d'entretenir les tombes de tous les combattants de la Grande Guerre afin que celles-ci ne tombent pas en déshérence dans les cimetières communaux.

Le Comité se réjouit que ces enfants aient fait le choix de s'associer à cette démarche mémorielle.
Ces jeunes gardiens de la Mémoire ont compris que "ces Tombes sont le Souvenir de notre Passé et la Mémoire de notre Futur".

Un grand merci à leurs parents qui les encouragent en les accompagnant lors de différentes manifestations citoyennes telle cette quête.
Et un très grand merci aux donateurs qui se sont montrés extrêmement généreux, cette année encore.
 Crédit photo : Patricia Derulles.


jeudi 18 octobre 2018

Réunion de travail à Tanconville - 13 octobre 2018


              Après une cérémonie et un dépôt de gerbes au Monument aux Morts, les adhérents ont rejoint la salle communale pour la réunion de travail. En l’absence du président Jean-Noël Jolé, elle a été conduite par Olivier Béna, 1er vice-président, assisté de Bernard Claudon, 2ème vice-président et président honoraire du Comité. Elle s’est déroulée en présence du maire de Tanconville, Joël Mathieu, de Thibault Bazin, député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle et de Pascal Solofrizzo, Délégué Général de Meurthe-et-Moselle. De nombreuses associations patriotiques étaient représentées par leur président et/ou porte-drapeau de même que plusieurs actuels ou anciens élus.
              Après un accueil du maire et l’évocation de l’histoire de Tanconville notamment au cours des deux guerres mondiales, une minute de silence a été observée à la mémoire de Chantal George et de Raymonde Poirot mais aussi en mémoire des victimes des conflits passés et présent avec une intention spéciale pour les victimes de la Grande Guerre à l’approche du Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Bernard Claudon a lu le compte-rendu de la précédente journée de travail qui s’était déroulée à Cirey-sur-Vezouze, le 9 septembre 2017.
              Le rapport moral et le rapport d’activités du comité a laissé apparaître la présence du Comité et de son drapeau à de nombreuses cérémonies sur l’ex-canton et le secteur dont notamment à Friscati à l’occasion du lancement des commémorations du Centenaire, réunissant près de 500 écoliers. Le Comité a aussi participé financièrement à la rénovation du Monument aux Morts de Val-et-Châtillon, l’achat de deux livres pour la médiathèque de Cirey-sur-Vezouze et le collège. Le Comité a également financé une sortie mémorielle pour les élèves de 3ème au Struthof et au Mémorial Alsace-Moselle.
              Au nom de la trésorière Ghislaine Collin, le Délégué Général a donné lecture du rapport financier du comité et a exposé l’année des 15 mois entre le 1er octobre 2017 et le 31 décembre 2018. L’avoir comptable en début d’exercice correspondait à 2 343,75 €. Les dépenses s’élèvent à 5 416,73 € tandis que les recettes sont à hauteur de 4 445,61 €. La balance en fin d’exercice au 30 septembre 2017 était de 1 372,63 €. La quête nationale du Souvenir Français a réuni en tout 570,58 € dont une part de 50 % est reversée à la Délégation Générale.
               Dans son intervention, le Délégué Général a insisté sur la transmission du flambeau aux jeunes générations. Il évoque le « travail de mémoire », comme l’appelait Simone Veil, en écho au « devoir de mémoire ». La géolocalisation est un outil qui sera présenté aux maires de la Comcom de Vezouze en Piémont. Elle permet aux jeunes de s’intéresser à l’Histoire et à ceux qui l’ont faite grâce aux nouvelles technologies. Pour le député, la transmission passe à travers le canal de la famille et du récit des aînés aux plus jeunes. La commune a son rôle à jouer car le Monument aux Morts est le signe de ce qui s’est passé.
              En conclusion, avant le vin d’honneur offert par la Municipalité, plusieurs récompenses ont été remises : Médaille de Bronze à Marie-Antoinette Claudon, Fernand Santisteban et Olivier Béna ; Médaille de Vermeil avec Bélière Laurée à Ghislaine et Joël Collin.
              Le Délégué Général a remis officiellement le chèque de 1 000 € à Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, confirmant la participation du Souvenir Français à la rénovation du Monument aux Morts.
Un repas convivial réunissant une vingtaine de personnes s’est ensuite déroulé au café de la forêt de Bertrambois. En 2019, la réunion de travail, comprenant l’élection du bureau, se tiendra à Bertrambois.  

Table officielle lors de la réunion de travail.


Remise des récompenses par le Délégué Général.


Remise du chèque de 1 000 € à Josiane Tallotte, maire de Val-et-Châtillon, par le Délégué Général à l'occasion de la rénovation du Monument aux Morts

Olivier BENA

Copyright photos: Isabelle ACREMENT


    

mercredi 10 octobre 2018

Meaux

Le Musée de la Grande Guerre : 
un lieu de mémoire exceptionnel.

Le Musée de La Grande Guerre.

Très tôt ce vendredi 5 octobre, les élèves de la classe de cm1 de Patricia Derulles, de l’école Jean Moulin, sont montés dans le car en partance pour Meaux, pour une visite du Musée de La Grande Guerre, dans le cadre du projet d’Education à la Citoyenneté à travers l’Histoire de France qu’ils vont mener tout au long de cette nouvelle année scolaire. Ils étaient accompagnés par Bernard Münch, Président du Comité, Marc Boré, Secrétaire Général du Souvenir Français de Mthe et Melle, Patrice Léonard, Adjoint, représentant la Municipalité, Mireille Gazin, Conseillère Régionale, des membres de la FNACA, de la FNCR et de l’ASPFFF, et de plusieurs membres du Souvenir Français.



Comment fabriquer Nénette et Rintintin.

La matinée a été consacrée à la fabrication de « Nénette et Rintintin », deux petites poupées de laine, imaginées par Poulbot, en guise de porte-bonheurs, poupées envoyées aux Poilus, par leurs familles, pour les protéger des obus et des bombardements.
 Les enfants arboreront ces porte-bonheurs, lors de la cérémonie du 11 Novembre, qu’ils animeront par des lectures de lettres de Poilus exprimant tous les sentiments que ces derniers ont éprouvés pendant ces quatre années de guerre.

Une activité plaisante mais hautement symbolique.
Un grand soleil a permis ensuite, de pique-niquer à l’extérieur, sur la pelouse qui entoure le musée. Un moment de détente attendu et fort apprécié.
  
L’après-midi, les enfants ont participé à une visite guidée du musée sur le thème « Les animaux pendant la Grande Guerre ». Compagnons intemporels de leur environnement et de leur imaginaire, les animaux sont utilisés comme clé d’entrée dans l’univers de la Grande Guerre. Soldats compagnons (chevaux de trait, pigeons voyageurs, chiens…) ou symboles (propagande, emblèmes…), ils permettent de mieux comprendre le conflit dans son ensemble ainsi que l’évolution des mentalités et des technologies.

Une visite qui a suscité un très grand intérêt de la part de chacun.
Intérêt et découverte de pièces chargées d'histoire..

Le Comité se réjouit d’avoir contribué à la réalisation de cette journée riche en enseignements, en apportant son aide financière et son soutien tout au long de ce voyage.

Félicitations aux 31 élèves dont le comportement a été exemplaire.

Crédit photo : Michel Touchet, Bernard Münch.



Sortir de l'anonymat


 Les Héros de La Malpierre.


Le samedi 29 septembre s’est déroulée, dans la clairière de La Malpierre, ancien champ de tir, situé sur le territoire de la commune de Champigneulles, la cérémonie d’inauguration de deux stèles  portant les noms des « 63 fusillés de La Malpierre » pour actes de résistance à l’envahisseur nazi. Une cérémonie en présence des autorités civiles et militaires et de la population venue en nombre des environs et du Pays Haut.

Une assemblée nombreuse.
Jusqu’à présent, n’existaient aucune plaque, aucun monument rappelant leurs noms malgré la mobilisation depuis plus de 55 ans, de leurs familles, des associations patriotiques et mémorielles, pour sortir ces héros de l’anonymat.  

Dévoilement des stèles.

Recueillement des autorités.

Après le dévoilement des stèles par Eric Freysselinard, Préfet de Mthe et Melle, Mathieu Klein, Président du Conseil Départemental et les Maires des communes de Champigneulles et d’Auboué, accompagnés par des enfants, les élèves de la classe de cm1 de l’école Jean Moulin ont fait l’appel de chacun des 63 noms, ponctué de « Mort pour la France » et ont récité deux poèmes, « J’ai un rendez-vous avec la mort «  d’Alan Seegher et « La mort n’est rien » de Charles Péguy, pour les honorer.

Hommage aux suppliciés par les enfants.
Le Souvenir Français, représenté par Pascal Solofrizzo, Délégué Général du Souvenir Français de Mthe et Melle et Bernard Münch, Président du Comité, accompagnés par des enfants, a déposé une gerbe au pied des stèles de granit gris.

Présentation des gerbes aux autorités et aux représentants du Souvenir Français.

Une cérémonie très émouvante, une reconnaissance amplement justifiée pour tous ces suppliciés de La Malpierre.

Les stèles de granit gris.

Crédit photo : ER, Jean Thiébaut, Claude Ducret.

dimanche 23 septembre 2018

Réunion annuelle 2018

Entre protocole et émotion.
Le 21 septembre 2018 s’est tenue la réunion annuelle du Comité sous la Présidence de Bernard Münch, en présence de Pascal Solofrizzo, Délégué Général du Souvenir Français de Mthe et Moselle, Bernard Vergance, Maire de Champigneulles, Armand Rémy, Président Départemental des Anciens de la Première Armée Rhin et Danube, des membres du bureau, des Présidents des différentes Associations Patriotiques, devant une assemblée d’adhérents venus en nombre.
Les autorités civiles, le bureau et les adhérents du Comité.
Après la présentation du rapport moral par le Président, les deux Vice-présidents, Patricia Derulles et Patrice Léonard ont fait la lecture du rapport des activités menées au cours de l’année. Jean-Pierre Kolodziej, trésorier,  a ensuite exposé le bilan financier de l’exercice 2016-2017.


Le Délégué Général a, dans son discours qui a suivi, exposé les valeurs que véhicule le Souvenir Français avant de remettre le diplôme d’honneur à Pierre Cabocel pour son engagement au sein de l’association mais également pour son rôle en tant que porte-drapeau auprès de l’AMC depuis de nombreuses années.

Toutes nos félicitations.
Remise de diplôme à Pierre Cabocel par Pascal Solofrizzo.
Ce fut alors un grand moment, inédit au niveau de notre département. Celui d’une cérémonie au cours de laquelle M. Rémy, Président de l’Association Rhin et Danube, nonagénaire, a noué la cravate aux couleurs de la Première Armée, commandée par le Gal De Lattre de Tassigny, au drapeau de notre jeune porte-drapeau, tout juste âgée de 10 ans, en la félicitant et en lui demandant d’être encore très longtemps une gardienne de la mémoire qui transmet, par son engagement, les valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité, pour lesquelles tant d’hommes se sont battus jusqu’au sacrifice de leur vie.


 Armand Rémy nouant la cravate, emblème de la Première Armée.
 M. Rémy a ensuite rappelé l’historique de la formation de l’Armée B et les différents combats au cours desquels sont tombés de nombreux soldats et amis.
Une minute de silence a alors été respectée pour leur rendre hommage.
Beaucoup d’émotion, de respect et d’admiration entre ces deux générations.

Deux générations, un même engagement.
La réunion s’est achevée par un vin d’honneur au cours duquel chacun a pu admirer différentes expositions de photos, d’affiches anciennes des quêtes du Souvenir Français et une incroyable collection de timbres sur la Grande Guerre prêtée par M. Nickelé, un des membres du Souvenir Français, adhérent du Comité.

Crédit photo : Gilles Ordureau et Michel Touchet.