LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

lundi 9 juillet 2018

Sensibilisés au devoir de mémoire

MM. Jolé, Charbonnot et Buisset, représentants des trois sections du Souvenir français du secteur, ont remis à la principale du collège, Isabelle Bauler, en présence d’élèves de 3e , un chèque de 370 € pour financer un voyage pédagogique effectué au Struthof, ainsi qu’au Mémorial Alsace-Lorraine de Schirmeck. 

Cette sortie avait pour objectif de sensibiliser les adolescents au devoir de mémoire, de leur faire ressentir ce qu’avait pu être la vie dans un camp de concentration, et de comprendre l’histoire singulière de l’Alsace-Moselle au XXe  siècle. 

Ce projet a été subventionné par plusieurs partenaires : le conseil départemental, la communauté de communes, le Souvenir français, Educadef, et une partie a été prise en charge par le collège. 




Crédits photos et texte: Isabelle Acrement

mercredi 27 juin 2018

Entretenir le souvenir.


Souvenez-vous !

C’est ce que les jeunes élèves, scolarisés en cm1 à l’école Jean Moulin, adhérents au Souvenir Français, ont demandé à toutes celles et ceux, parents, élus, amis, qu’ils avaient conviés à la Batterie de l’Eperon, ce dimanche 24 juin, dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre : Se souvenir pour ne pas oublier !
Lectures des lettres de Poilus.

Shaïna, Mathylde, Chloé, Maël, Ylane et tous leurs camarades ont rendu hommage à tous ces jeunes Poilus en lisant des lettres dans lesquelles ils confiaient leurs espoirs dans cette guerre, leur peur pendant les combats, puis peu à peu, leur résignation face à la mort mais toujours et surtout leur fierté du devoir accompli au sacrifice de leur vie, au nom d’un idéal, pour la Patrie.
Des lectures qui ont soulevé une profonde émotion dans l’assemblée venue nombreuse.
Le Comité se satisfait d’une telle implication de la jeunesse afin que vive la Mémoire.

Signature de la convention.
Après la prestation des enfants a eu lieu la signature d’une convention entre Louis Santi, Président de Figurin’54, Bernard Münch, Président du Comité et Alain Mariotte, Président de l’Association de Sauvegarde du Patrimoine Fortifié de Frouard, en présence d’Olivier Jacquin, Sénateur de Meurthe et Moselle et Marc Boré, Secrétaire Général du Souvenir Français de Meurthe et Moselle, concernant le legs à notre Comité, d’une maquette représentant la Libération de Champigneulles, le 15 septembre 1944, maquette qui sera désormais, exposée à la Batterie de l’Eperon pour que perdure le souvenir quel que soit le conflit.
La Libération de Champigneulles par le Vallon de Bellefontaine.
Cette petite cérémonie s’est achevée par une visite guidée de ce lieu de mémoire.

Une belle manifestation qui s’inscrit totalement dans le respect de l’esprit du Souvenir Français.

 Crédit photo : J.M. Guyot et Marc Boré

mardi 12 juin 2018

Visite d’un haut lieu de mémoire
À LA RENCONTRE DE L’HISTOIRE DES POILUS

Dans le prolongement des exposés sur le 1er conflit mondial réalisés dans les classes de CM1 et CM2 des quatre écoles élémentaires de la commune, le Président Jean-Pierre Reichhart et Marc Boré, secrétaire du Comité de Laxou, ont fait découvrir aux élèves et à leurs enseignants, le site de Friscati-Mouton noir.                                                                       Ce voyage scolaire constituait la phase ultime du projet pédagogique porté et financé entièrement par le Comité local.
Le Poilu du Léomont 

Les combats du Léomont racontés par David




















Le 5 juin dernier, près de 120 enfants des écoles Zola, Hugo, Pergaud et Schweitzer, ont rejoint la colline du Léomont, près de Lunéville, sur les pentes de laquelle se sont déroulés de sanglants combats entre le 22 août et le 12 septembre 1914.

Une promenade à travers l’Histoire                                                À l’issue d’une courte randonnée sous le soleil, sur le sentier de mémoire entièrement balisé qui relie la statue du Poilu du Léomont à l’espace muséal Chaubet et à la nécropole nationale de Friscati-Mouton noir, cinq groupes ont été constitués pour suivre des visites guidées et commentées. 
Sur le sentier de mémoire
Depuis le mois de juin 2012, ce sentier est jalonné de figurines en ferronnerie, créées par des lycéens de la région, afin d’apporter informations et anecdotes aux promeneurs.

Une croix plantée en hommage
au Colonel Courtot de Cissey,
 tué le 1er septembre 1914
Percevoir les traces du passé                                                     Sous la conduite de Jean-Paul, Jean-Claude, Jacques, David, Émeline et Jean-Luc, les très dévoués et passionnés bénévoles du comité de Lunéville, les élèves ont alternativement découvert la Nécropole Nationale qui regroupe les corps de 3751 soldats morts entre 1914 et 1918 et les dépouilles de soldats tombés lors des combats de 1940, la chapelle du Souvenir, érigée à la mémoire des victimes des batailles du Léomont et de Lunéville, décorée d’éléments picturaux représentant les aspects de la bataille de 1914, la salle d’honneur du Souvenir Français dédiée à la mémoire des Français morts pour la France où l’on peut voir des vestiges rappelant l’histoire de la région, l’espace muséographique avec la reconstitution d’une scène du quotidien ; le soldat Chaubet écrivant sur un carnet entre deux assauts et le musée qui présente des objets dont une majeure partie provient directement du champ de bataille.                                                                                                 Par ailleurs, tous les écoliers ont assisté à la projection d’un documentaire réalisé à partir d’images d’archives et de films de fiction, retraçant les combats qui se déroulèrent autour de Lunéville.
Attentifs aux explications de Jean-Claude Brissot
La chapelle du Souvenir...
...érigée par le Souvenir Français

La salle d'Honneur du Souvenir Français







Sous le regard du soldat Chaubet
Jean-Luc Georgin a capté l'attention des élèves 

La pause déjeuner était très attendue par tous les enfants. Des repas tirés du sac pour un pique-nique partagé en toute convivialité sur la pelouse située devant l’espace muséal. Un moment de détente apprécié de tous !

Le tourisme de mémoire comme outil de connaissance de
l’histoire ? 
                                
Le Souvenir Français favorise la sensibilisation des plus jeunes à l’Histoire en développant leur curiosité. Les rendre acteurs de leur propre Histoire suscite alors chez chacun d’entre eux, un intérêt beaucoup plus grand. Visiter un site de la Grande Guerre avec autant d’enfants n’est pas chose aisée. Beaucoup y voient une dimension festive. Cela demande une organisation extrêmement  rigoureuse et millimétrée.                                      
De même qu’atteindre les objectifs éducatif et pédagogique fixés suppose un travail conséquent réalisé en amont par les enseignants et par les membres du Souvenir Français, lors des exposés présentés en classe, afin que l’excursion à Friscati-Mouton noir ne soit pas une simple activité de plein air, mais contribue à un enrichissement personnel.
Il serait intéressant de procéder à une évaluation pour vérifier ce que les enfants auront retenu d’une part, des interventions du Comité dans les écoles et d’autre part, de cette excursion à Friscati.

Devant le "Poilu de Vitrimont" érigé en 1927,
en souvenir des défenseurs de Lunéville
Outre les guides du Souvenir Français du Comité de Lunéville, le Comité remercie également très chaleureusement Jean-Bernard et Viviane pour l’aide et l’assistance qu’ils ont apportées à ce voyage scolaire.
Crédit photo : Jean-Paul Seichepine et Marc Boré

dimanche 10 juin 2018

Remise de chèque au collège


Les collégiens et le devoir de mémoire.

Le Souvenir Français a pour mission de conserver la mémoire de ceux et celles qui sont morts pour la France ou qui l’ont honorée par des actes de courage. Pour se faire, notre Comité favorise et encourage toutes les actions menées en ce sens par la jeunesse

Ce 8 juin, en présence de Philippe Buchheit, Principal du Collège Julien Franck, de David Mourtiau, Principal adjoint, de leurs professeurs, de Patrice Léonard et de Jean-Pierre Kolodziej, membres du Souvenir Français, les élèves de la classe de 3ème B ont reçu des mains de Bernard Münch, Président du Comité, représentant Pascal Solofrizzo, Délégué Général du Souvenir Français de Meurthe et Moselle, excusé, un chèque de 150 euros, participation de l’association au financement du voyage mémoriel à Verdun, en décembre dernier.

Remise de chèque aux collégiens.

Philippe Buchheit a alors rappelé que, depuis 10 ans, le collège s’était rapproché du Souvenir Français, à l’initiative de Mme Evrard, professeur d’Histoire, afin de travailler le devoir de mémoire en profondeur. Il a précisé que cette année 2017-2018 avait été riche en actions. Outre la découverte de Verdun et de son histoire, les collégiens se sont rendus au Musée de La Résistance à Lyon et ont participé au Parcours Mémoriel des Rafles de 1943 dans la Cité Ducale, accompagnés par M. Plauche, leur professeur d’Histoire.

Il a tenu également à féliciter la classe et plus particulièrement les deux lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation pour cette première participation et les prix obtenus à ce prestigieux concours. M. Plauche fera à nouveau concourir sa classe, l’an prochain. Notre Comité y participera en offrant des livres.

La classe de 3ème B

Avant de clore cette petite réception par une collation, deux collégiens ont lu la lettre de Guy Môquet à ses parents, témoignage du sacrifice de nombreuses vies de cette jeunesse des années 40, pour notre liberté. Les collégiens ont ensuite entonné le Chant des Partisans.
Un moment de grande solennité, empreint d’une émotion palpable pour tous les participants.
Le Comité se réjouit aujourd’hui, d’être proche de tous ces jeunes gens prêts à reprendre le flambeau pour transmettre la mémoire.
Crédit photo : B. Münch

dimanche 3 juin 2018

Transmission du flambeau


Mathylde, porte-drapeau de 10 ans.

Lors des cérémonies commémoratives des 8 et 27 Mai, la présence, dans le cortège des porte-drapeaux, d’une toute jeune fille, a été très remarquée.

C’est avec fierté que notre Comité avait confié son drapeau à Mathylde, digne représentante de la jeunesse au sein du Souvenir Français.
Mathylde.

Scolarisée en cm1 à l’école Jean Moulin, Mathylde est une élève sérieuse et appliquée dont les très bons résultats sont à l’image de ceux obtenus en compétition de judo, sport dans lequel elle excelle. Malgré son jeune âge, elle aime s’investir dans de nombreuses actions relevant du Devoir de Mémoire et d’une Education à la Citoyenneté.

C’est après avoir assisté à la Cérémonie du Ravivage de la Flamme Sacrée sous l’Arc de Triomphe avec sa classe, sur invitation du Président Général du Souvenir Français, Contrôleur Général des Armées, Serge Barcellini, après avoir participé activement à la Cérémonie du 11 Novembre qui suivit, en lisant des lettres de Poilus et après avoir constaté que le nombre de porte-drapeaux s’amenuisait, que cette jeune fille a décidé d’adhérer au Souvenir Français et a émis le souhait de reprendre le flambeau, en devenant porte-drapeau, pour rendre hommage à son grand-père décédé, lui-même porte-drapeau et pour honorer la mémoire de tous ces soldats Morts pour la France au cours des différents conflits mondiaux.

C’est fièrement mais dignement que Mathylde a participé à sa première cérémonie officielle, le 8 Mai, au Monument aux Morts à Champigneulles, encadrée par les porte-drapeaux qui ont mis un point d’honneur à la guider tout au long de la cérémonie.
8 Mai au Monument aux Morts à Champigneulles.

Sa deuxième manifestation s’est déroulée à la Malpierre puis au Monument de la Résistance à Laxou, le 27 Mai, dans le cadre de la Journée Nationale de la Résistance et de la Déportation.
27 Mai Cérémonie à la Malpierre.

27 Mai au Monument de La Résistance à Laxou.
Parmi tous ses aînés au Monument de La Résistance.
En fin de cérémonie, les autorités civiles et militaires présentes sont venues la saluer et la féliciter pour son sérieux et son engagement.
Félicitations de M. Eric Freysselinard, Préfet de Meurthe et Moselle.



Salutations respectueuses de la part de Laurent Hénart.


Félicitations de Laurent Garcia, Carole Grandjean et Mathieu Klein.











Une reconnaissance méritée pour cette jeune fille, digne de porter les couleurs de la République, au nom du Souvenir Français.

Crédit photo : Claude Ducret.