LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

vendredi 13 mai 2016

COMMÉMORATION DU 8 MAI 
La commémoration du 71 ème anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe s’est déroulée devant le Monument aux Morts de Laxou, devant un public clairsemé.
 
La cérémonie du 8 mai 2016, orchestrée par la Municipalité, a débuté par la montée des couleurs effectuée par Sacha Frikha et Benjamin Berkrouber.













Le message de l’Union Française des Anciens combattants et l’Ordre du jour n°9 du Général de Lattre de Tassigny ont été lus par deux présidents d’association.  
Marc Boré, conseiller municipal délégué, correspondant défense de la commune et secrétaire du Comité local, a transmis à l’assistance le message du Secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.
 








Puis, des élus du conseil municipal d’enfants et de jeunes adhérents du Souvenir Français ont composé une gerbe de fleurs.

 La cérémonie commémorative s’est poursuivie par l’appel des Morts. Chaque nom fut scandé par Sacha Frikha et en écho Pierre Schmitt répondit « Mort pour la France ».

Ensuite, les Présidents des Associations d’Anciens Combattants et du Comité du Souvenir Français ont procédé à un dépôt de gerbe.
Maxence Grao et Paul Chalot entourent le Maire de Laxou
Le maire, Laurent Garcia, accompagné de deux jeunes membres du Souvenir Français, a également déposé une gerbe de fleurs au pied du Monument aux Morts.
A l’issue de la minute de silence, les chorales Faridol et Chœur Swing, les élus, les enfants et le public ont entonné une émouvante Marseillaise.














Profitant d’un soleil généreux, la cérémonie s’est poursuivie sur le parvis Gilbert-Antoine par la lecture de textes écrits par les enfants eux-mêmes, à partir de chacune des lettres composant le mot « Armistice ». 




























Témoin direct de la seconde guerre mondiale, le Docteur André Misler, qui dirigea un groupe de résistants à partir du mois d’octobre 1942, est venu faire part de son expérience. Il a rapporté son souvenir du 8 mai 1945 et cette « soif ardente d’un vécu de liberté qui animait les jeunes Laxoviens qui avaient fait leur devoir dans la Résistance et dont beaucoup s’étaient engagés dans l’armée française ».

André Misler, ancien résistant
Pour lui, l’année 1945, avec son 8 mai était «une Victoire de la France et localement, l’engagement enthousiaste de toute une jeunesse».





Les chorales Faridol et Chœur Swing ont rehaussé l’éclat de la manifestation patriotique en interprétant l’Hymne national et le chant des Partisans.


Images : Khaled Frikha

www.kfrikha.com