LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

dimanche 10 juin 2018

Remise de chèque au collège


Les collégiens et le devoir de mémoire.

Le Souvenir Français a pour mission de conserver la mémoire de ceux et celles qui sont morts pour la France ou qui l’ont honorée par des actes de courage. Pour se faire, notre Comité favorise et encourage toutes les actions menées en ce sens par la jeunesse

Ce 8 juin, en présence de Philippe Buchheit, Principal du Collège Julien Franck, de David Mourtiau, Principal adjoint, de leurs professeurs, de Patrice Léonard et de Jean-Pierre Kolodziej, membres du Souvenir Français, les élèves de la classe de 3ème B ont reçu des mains de Bernard Münch, Président du Comité, représentant Pascal Solofrizzo, Délégué Général du Souvenir Français de Meurthe et Moselle, excusé, un chèque de 150 euros, participation de l’association au financement du voyage mémoriel à Verdun, en décembre dernier.

Remise de chèque aux collégiens.

Philippe Buchheit a alors rappelé que, depuis 10 ans, le collège s’était rapproché du Souvenir Français, à l’initiative de Mme Evrard, professeur d’Histoire, afin de travailler le devoir de mémoire en profondeur. Il a précisé que cette année 2017-2018 avait été riche en actions. Outre la découverte de Verdun et de son histoire, les collégiens se sont rendus au Musée de La Résistance à Lyon et ont participé au Parcours Mémoriel des Rafles de 1943 dans la Cité Ducale, accompagnés par M. Plauche, leur professeur d’Histoire.

Il a tenu également à féliciter la classe et plus particulièrement les deux lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation pour cette première participation et les prix obtenus à ce prestigieux concours. M. Plauche fera à nouveau concourir sa classe, l’an prochain. Notre Comité y participera en offrant des livres.

La classe de 3ème B

Avant de clore cette petite réception par une collation, deux collégiens ont lu la lettre de Guy Môquet à ses parents, témoignage du sacrifice de nombreuses vies de cette jeunesse des années 40, pour notre liberté. Les collégiens ont ensuite entonné le Chant des Partisans.
Un moment de grande solennité, empreint d’une émotion palpable pour tous les participants.
Le Comité se réjouit aujourd’hui, d’être proche de tous ces jeunes gens prêts à reprendre le flambeau pour transmettre la mémoire.
Crédit photo : B. Münch