LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

vendredi 7 juillet 2017

Pays de LONGWY

Cérémonie de l'Appel du 18 juin 1940

En ce dimanche 18 juin, c’est à 16h sous un soleil de plomb, que la Ville de Longwy, en présence des autorités militaires et civiles a commémoré, l'Appel du 18 juin 1940
C’est depuis Londres que le général de Gaulle prononce, ce 18 juin, sur les ondes de la BBC, un appel à la résistance invitant les Français à refuser la défaite, à combattre et à délivrer la France de son propre abandon dont nul ne pouvait prédire alors ni l’impact, ni le poids historique.
Un Appel entendu par une poignée de Français mais dont l’écho très rapidement se propagea. Plus encore qu’un écho, c’est un sursaut, qui progressivement se propage. Un sursaut salutaire. C’était l'acte fondateur même de la Résistance qui donna naissance à la France LIBRE.
A la déroute militaire aurait pu s’ajouter la déroute morale ; et à l’humiliation s’adjoindre le déshonneur.
Ce 18 juin 1940, le péril du déshonneur était bien présent mais l’Appel du Général nous en a sauvé. Il a conduit à l’intensification des actions de résistance puis à l’unification progressive de ses mouvements. Il a conduit aux actions dans le maquis autant qu’à la presse clandestine, à Bir-Hakeim et El Alamein ou encore au débarquement du 15 août en Provence.
Un 18 juin qui « a délivré la France de son propre abandon », comme le dira plus tard André Malraux, et qui lui a ainsi permis « de ne pas mourir ».
Ce jour est donc marqué de l’empreinte indélébile d’un homme qui a su dire "Non", quand tout concourrait pourtant à l’acceptation tacite ou assumée d’un armistice dégradant.

Il y a peu d’épisodes, dans la grande histoire de notre pays, où le destin et l’honneur de la France ont ainsi reposé sur les épaules d’un seul homme.


Les porte-drapeaux devant la porte des Carmes de LONGWY
Une gerbe a été déposée par le maire accompagné par la maire du conseil municipal des jeunes devant le mémorial situé sur l’ancienne porte des Carmes, avenue du Général de Gaulle. Puis une minute de silence a été observée en mémoire de tous ceux qui contribué à sauvegarder l’honneur de la France et sont morts pour elle.
Lecture de l’Appel par Ghislain GUERBERT, 1er VP










À l'occasion de ce 77ème anniversaire de l'Appel du général de Gaulle, c’est Ghislain GUERBERT, 1er vice-président du Souvenir Français du Comité du Pays de Longwy qui a lu l’appel du 18 juin. Le message de Sylvie BOULARD, ministre des Armées, a été lu par le maire.
S’en est suivi une vibrante Marseillaise chantée à capella par tous les participants.

La cérémonie s’est terminée avec les remerciements aux porte-drapeaux et un vin d’honneur offert par la municipalité.
Les remerciements aux porte-drapeaux : 
de dos Josiane GUETTAF, secrétaire générale du comité du Souvenir Français Pays de Longwy et 
Sylvain MULLER porte-drapeau du comité du Souvenir Français "Pays de Longwy Français (1er en partant de la gauche)
Le Comité du Souvenir Français du Pays de Longwy était aussi présent à VILLERUPT avec son porte-drapeau et le Président Bruno GUILLOTIN. Ce dernier était accompagné de quelques membres locaux (Mme et M. Jean SEILER).

Article de Ghislain Guerbert,
1er Vice-président 
Comité du Pays de Longwy