LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

mardi 17 novembre 2015

Cérémonies Patriotiques du 11 novembre 2015 à Autreville, Belleville, Millery

Autreville

 
Devant une assistance motivée, représentative
du village d'Autreville, le Président Maurice VILAIN
lit le message de l' U.F.A.C.
Union Française des Associations de Combattants
et victimes de Guerre.
Extrait:
   <<11 novembre 2015, 97° anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1918.
   Après quatre années de combats meurtriers, cet armistice mettait fin à la Première Guerre mondiale que l'Histoire appela la "Grande Guerre".
   La France, pour sa part, déplorait;
   .1 400 000 morts
   .   740 000 invalides
   .3 000 000 de blessés
   . des centaines de milliers de veuves et d'orphelins.
   Les monuments aux Morts érigés dans chaque ville et chaque village de France rappellent le souvenir de nos valeureux aînés tombés au Champ d'Honneur.>>
 Jean-Paul BRUCHE, 1er Adjoint au Maire,
lit le message du Secrétaire d'Etat
des Anciens combattants et de la mémoire:
Commémoration de la Victoire et de la Paix
Hommage à tous les <<morts pour la France>>

Dépôt de gerbes: 

Jean-Paul BRUCHE
et deux conseillers municipaux
accompagnant un jeune écolier.

M. VILAIN pour le S.F.

Michel VIOLE, A.C. d'A.F.N.
pour l'A.M.C

  Belleville

   Célébration de Mémoire, en l'église de Belleville, ce jour anniversaire du 11 novembre 1918,
 qui mettait fin à la 1ère "Grande Guerre" mondiale, et également, célébration de mémoire,
 ce même jour, de tous ceux qui sont morts à cause des guerres.

   Le Père Charles JONETTE, bien que retraité, nous fait l'honneur, une fois de plus, de conduire l'office, accompagné de prières et de messages de paix, lus par des fidèles sympathisants du S.F.

  Le Maire, Serge LAURENT,lit le message du Secrétaire d'Etat, chargé des A.C. et de la mémoire. Il y ajoute un rappel historique des combats du "Bois-le-Prêtre",à une douzaine de km de Belleville,qui se sont déroulés de septembre 1914 à juillet 1915,(dernière étape de la guerre de mouvement sur le front occidental). Combats qui ont fait plus de 7000 morts dans chaque camp. 
   Lecture par le jeune lycéen
Benjamin LEMOINE
du message de l' U.F.A.C.

   Dépôt de gerbes:

 Une élève de CM2 accompagne le Maire

Une petite fille dépose,avec Pierre TACHON
et Maurice VILAIN, pour le S.F.


C'est Valérie VILARDOT, Adjointe au Maire
et Directrice d'école, qui dirige cette très jeune chorale
pour entonner une belle Marseillaise très applaudie.


   Place du Souvenir Français: le Maire rappelle aux jeunes générations qui fut Pierre TACHON de 1940 à 1947.
    Le Président du Comité nous adresse son message personnel:

   Il y a un siècle, la première guerre mondiale durait depuis 16 mois.
   En août 1914,nos soldats, portés par la volonté de reconquérir l'Alsace-Lorraine, partirent au front pour ""une guerre fraîche et joyeuse", "la fleur au fusil", selon les paroles populaires de l'époque!...

   Hélas, aprèsl'éphémère enthousiasme initial des premiers engagements, la dureté des combats rappelèrent rapidement les protagonistes à la réalité. Les Armées des Généraux CASTELNAUD et DUBAIL se ruèrent sur les frontières de 1871.DUBAIL s'enfonça profondément en ALSACE mais CASTELNAUD fut sévèrement stoppé à MORHANGE, obligeant la 1° Armée à un recul démoralisant pour se réarticuler avec la 2° Armée sur la ligne du Grand Couronné et de la "Percée de Charmes". 
   Les Allemands avaient préparé des bases de départ redoutablement meurtrières, notamment avec l'usage systématique des mitrailleuses et de l'artillerie de campagne. Le Front fut stabilisé et des renforts y furent prélevés, notamment le Corps d'Armée du Gal FOCH, afin de "boucher les brèches" sur le front de la MARNE en CHAMPAGNE où la situation n'était pas reluisante non plus. La ligne de contact se figea sur un arc depuis la BELGIQUE jusqu'à la SUISSE. La guerre de mouvement permettant la manœuvre, céda la place à celle de position. Elle vit progressivement l'enterrement des "Poilus et des Feldgrau" dans les tranchées. L'hiver 14/15, particulièrement pluvieux, imposa "l'enlisement des combats". Le "no man'sland" entre les lignes n'excédait pas 50 mètres...Il est difficile d'imaginer aujourd'hui les souffrances qu'endurèrent ces malheureux combattants.

   Partout en France, depuis un an, le patriotisme refleurit par des commémorations sur les lieux même des combats. Nous sommes, nous Lorrains, particulièrement concernés. De belles cérémonies se sont tenues tout autour de nous. Le Souvenir Français, en collaboration avec les associations d'A.C., l'appui des municipalités et le concours des enfants des écoles et collèges encadrés par leurs enseignants, a participé activement à toutes ces manifestations. Le message que nous délivrons aux jeunes générations reste une des principales missions que nous avons à cœur de conduire au mieux depuis 130 ans...
   Lors de la cérémonie de départ du conseiller spécial du SEDAC, Marc TODESCHINI, le C. Gal des Armées Serge. BARCELLINI, notre Président National depuis avril, concluait ainsi ses remerciements: <<Qu'est-ce qu'une Nation? C'est une envie de vivre ensemble et une histoire partagée>>.Marc FERRO (90 ans), historien célèbre, reprenait en d'autres termes tout aussi révélateurs ce qu'avait écrit le philosophe allemand Reinhart KOSELLECK:<< L' Histoire, c'est au fond un immense réservoir de situations; plus on les connaît, plus on peut prendre de décisions .Il faut connaître l' Histoire pour mieux se comporter et éviter les erreurs précédentes...>>

   Dans cet esprit de volonté de faire perdurer l'indispensable besoin de Mémoire de notre vieille Nation, je conclurai, traditionnellement en vous redisant la devise du Souvenir Français:

   A nous le Souvenir, à eux l' Immortalité

 Le Président VILAIN est très heureux de présenter
 notre nouveau porte-Drapeau Hugo DELAIRE
à notre vétéran du débarquement de Provence (15 août 1945)
 et de la guerre d'Indochine (1946/1947):Pierre TACHON,
 une figure de Belleville.

Millery



   Cléo BIZE, Adjointe au Maire des Jeunes, lit le message
de l' U.F.A.C. avec, à ses côtés, le Maire de Millery,
 Denis BERGEROT, qui lira le message officiel
du Secrétaire d' Etat, chargé des Anciens combattants
 et de la mémoire, et du Président Maurice VILAIN 
qui lira son discours déjà prononcé à Belleville sur
la "Place du Souvenir Français".
   M. VILAIN mettra à l' Honneur le porte-Drapeau
titulaire de l' A.M.C. pour Millery et Autreville:
Hugo DELAIRE et nommé dès ce 11 novembre
 porte-Drapeau suppléant pour le Souvenir Français.
 Hugo est élève de 3ème au collège de Dieulouard.

La petite jeunesse de Millery, devant un nombreux public.



 Dépôt de gerbes:

Les deux maires de Millery

Bruno RUESTMANN, délégué  du S.F.
à Millery.

Maurice VILAIN, pour l'A.M.C.

La sonnerie "aux Morts", avec Daniel PANI
à la trompette.

La Marseillaise, chantée par les enfants,
sous la direction de Mme Aurélie HOCHART,
directrice de l'école.
Belle application des enfants pour la Marseillaise!

___________________