LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

mardi 16 septembre 2014

Réunion annuelle du Comité de Cirey-sur-Vezouze à Petitmont

            Chaque année, la journée de travail annuelle du Comité de Cirey-sur-Vezouze du Souvenir Français se tient dans une des sept communes du canton. En cette année 2014, elle a eu lieu le samedi 13 septembre à Petitmont.

            Cette journée a tout d’abord commencé par un dépôt de gerbes au Monument aux Morts. Nombreux sont ceux qui avaient répondu présent à cette première étape en particulier Mme Hélène FRICOT, maire de Petitmont, les élus du canton, un représentant de la Gendarmerie de Cirey, les membres du comité ainsi que les porte-drapeaux des associations patriotiques du canton comme les Médaillés Militaires, l’U.N.A.C.I.T.A. ou encore les Combattants de Moins de Vingt Ans.
Mise en place de la cérémonie avant le dépôt de gerbes.
Les différents porte-drapeaux entourant le Monument aux Morts.
Minute de silence après le dépôt de gerbes à la mémoire des enfants de Petitmont morts pour la Patrie.
             A l’issue de l’accueil des adhérents et des personnalités, dont Mme Josiane TALLOTTE, Conseillère Général du canton de Cirey-sur-Vezouze et maire de Val-et-Châtillon, M. Philippe ARNOULD, maire de Saint-Sauveur et président de la Communauté de Communes du Piémont Vosgien, M. Alain BIONDI, maire de Bertrambois, M. Joël MATHIEU, maire de Tanconville ou M. Jean-Noël JOLE, maire de Parux et vice-président adjoint du comité, la réunion en elle-même a pu débuter à la salle des fêtes.
            Plusieurs personnalités et adhérents se sont excusés : M. Pascal SOLOFRIZZO, Délégué Général du Souvenir Français de Meurthe-et-Moselle, M. René ACREMENT, maire de Cirey-sur-Vezouze, M. et Mme Jean-Marie HOSTERT, ancien maire de Cirey-sur-Vezouze, M. André VOURIOT, M. Jean-Marie HALVICK, Mme Anne-Marie SINNIG, Mme Rose ETIENNE, Mme Josiane POULAIN, M. et Mme Jacqueline ALEXANDRE, Mme Marie-Christine CHAFFOTTE, M. André BALTZ, M. Claude DEVAUX, Mme Josette LOUIS et M. Roland WEISSENBACH

Une minute de silence a été observée à la mémoire des adhérents qui nous ont quittés et des combattants des conflits passés ou en cours. Ainsi une pensée a été réservée à Mme Marie-Thérèse FRITSCH, décédée en août 2014, dont l’époux, M. Pierre FRITSCH a été président du comité par intérim avant la présidence conduite depuis 1984 par M. CLAUDON.
           Mme Hélène FRICOT, maire de Petitmont, s’est ensuite exprimée afin d’accueillir la section. Elle a brièvement rappelé que sa petite cité avait été au cœur d’une bataille sanglante en août 1914 aux prémices de la Grande Guerre et que la commune avait été libérée le 18 novembre 1944 après quatre années sous le joug allemand au cours de la Deuxième Guerre Mondiale. Chaque année se tient d’ailleurs une cérémonie afin de commémorer ce jour de retour à la liberté.

            Après de vifs remerciements de la part de M. CLAUDON auprès de la commune et de sa première magistrate, il a donné la parole à M. Olivier BENA, afin de lire le procès-verbal de la précédente journée de travail tenue à Val-et-Châtillon, le 8 septembre 2013.
De g. à d. : M. CLAUDON, président, Mme FRICOT, maire, M. BENA, vice-président, Mme POIRSON, secrétaire.
         Puis s’est enchaîné le rapport moral et d’activités de la section conduit par le président. Cette dernière compte 56 adhérents. Pour l’année à venir, 8 adhésions nouvelles ont déjà été acquittées. La cotisation annuelle est de 10 €. Il est également possible de recevoir la revue nationale au prix de 5 € par an. Des casquettes au prix de 10 € à l’effigie du Souvenir Français sont également proposées à la vente.

Le Bureau du comité, élu pour trois ans en 2012, se compose ainsi : M. Bernard CLAUDON, président, M. Olivier BENA, vice-président, M. Jean-Noël JOLE, vice-président adjoint, Mme Ghislaine COLLIN, trésorière, M. Roland DAL MARTELLO, trésorier-adjoint, Mme Nicole POIRSON, secrétaire, M. Joël COLLIN, porte-drapeau titulaire, Mme Marie GARCIA, porte-drapeau suppléant. M. André POLET est vice-président honoraire de la section.
          La section locale se doit d’entretenir dix tombes sur le canton ainsi qu’un monument. L’entretien des tombes consiste à fleurir, à détruire les mauvaises et quand le besoin s’en fait sentir à repeindre les croix. Pour le monument, il convient de tondre les abords, de brosser la stèle et de tailler les thuyas attenants.

La section locale organise et participe à de nombreuses cérémonies tout au long de l’année : le 8 mai sur le canton, à la commémoration de l’Appel du 18 juin à Val-et-Châtillon, le 19 juin à Tanconville, en juin au Trou Marmot à Val-et-Châtillon, en juillet aux Entonnoirs de Leintrey, le 15 août à Saint Martin, fin août à Gerbéviller où furent tués 8 jeunes de Tanconville, le 1er novembre à Reillon, le 11 novembre sur le canton … Parmi les autres activités figurent l’organisation de la journée de travail annuelle, la présence du comité à la Journée Départementale de Travail qui a eu lieu en 2013 à Jarny, l’organisation des quêtes du 1er novembre, les voyages scolaires et enfin la présence aux obsèques des adhérents.
L’assemblée attentive aux différents rapports moral et financier.
            Mme Ghislaine COLLIN, trésorière, a donné lecture de la trésorerie de l’association, validée en amont par la Délégation Générale. L’utilisation d’un logiciel informatique permet de faciliter la gestion comptable et sa bonne concordance.

            Cette année, la traditionnelle quête du 1er novembre aura lieu du 31 octobre au 2 novembre. M. CLAUDON dresse la liste des quêteurs dans les différentes communes du canton et demande qu’il leur soit réservé un bon accueil. Un appel aux jeunes est lancé pour les communes de Petitmont et de Bertrambois. Il félicite et encourage celles et ceux qui se mettent au service de cette noble cause. Il remercie aussi les municipalités qui ont versé des subventions communales. Les quêteurs sont équipés et assurés lors de ces journées.
            En l’absence du Délégué Général, M. CLAUDON a lu les observations émises sur le bilan annuel. Elles notent une stabilisation des effectifs, une collecte du 1er novembre satisfaisante de même que l’entretien des tombes et monument. Elles saluent aussi le dévouement du président et de son Bureau par leur présence tout au long de l’année aux différentes cérémonies et l’invitent à poursuivre dans cette même voie.
            Diverses informations ont été également fournies par M. CLAUDON. Il a évoqué le fait qu’un voyage scolaire avec des élèves du collège de la Haute-Vezouze n’a pas été organisé l’an dernier même en dépit de plusieurs relances de sa part. De nouveaux contacts devraient être établis.

D’autre part, il informe que le comité a le souhait d’organiser une sortie à la journée en mai 2015 pour les adhérents vers une destination qui reste encore à définir. Le programme sera envoyé en temps et en heure.
            Le dimanche 12 octobre prochain, le Souvenir Français de Cirey, en lien avec celui de Blâmont, rendra hommage au cours de la matinée sur plusieurs sites, aux hommes fusillés à Maîtrechet il y a 70 ans, le 14 octobre 1944. Un moment de recueillement utile afin de se souvenir de cette atrocité.

             Puis vint le moment de laisser la parole aux personnalités. M. Philippe ARNOULD a remercié M. CLAUDON de manière personnelle pour son inlassable engagement ainsi que celui de son Comité.  Puisque dans Souvenir Français, il y a le mot « souvenir », il a fait mémoire de cette bataille de Petitmont du 14 août 1914, une bataille oubliée alors qu’elle est une des plus meurtrières du début de la Grande Guerre. C’est l’exposition organisée en lien avec des associations du canton, dont le Souvenir Français, et la Maison des Savoirs, qui a permis de rappeler ces faits dont aujourd’hui il est encore difficile d’estimer le nombre de victimes. Le président de la Communauté de Communes a aussi fait allusion au film de Jean L’Hôte, Le Mécréant, dans lequel le personnage central est mobilisé pour la guerre de 1914 et dont on dit qu’il est la première victime au Léomont. Il y voit là un hommage rendu à Marcel L’Hôte, oncle du cinéaste, mort à l’âgé de 18 ans au cours du conflit.
            Mme TALLOTTE a aussi évoqué l’exposition présente en août dernier au musée du Textile de Val-et-Châtillon. Elle invite celles et ceux qui ne l’ont pas découverte à venir à Cirey-sur-Vezouze du 3 au 8 novembre prochain. La Conseillère Générale souligne la présence de témoignages d’habitants de Petitmont lus et enregistrés de manière auditive. Elle espère que les élèves pourront aussi se rendre à cette exposition.

Avant le vin d’honneur offert par la municipalité de Petitmont, auquel les participants ont été conviés par Mme FRICOT, plusieurs récompenses ont été remises par le président Bernard CLAUDON, au nom du Délégué Général et du Contrôleur Général des Armées (2s) Gérard DELBAUFFE, Président National du Souvenir Français. Quatre diplômes d’honneur ont été remis à M. Michel ANCLIN et son épouse, Mme Sabrina ANCLIN, Mme Marie-Antoinette, épouse bienveillante du président, et M. Olivier BENA, vice-président de la section, en reconnaissance des services rendus au Souvenir Français. Ce dernier s’est également vu remettre l’insigne de vice-président.
Quatre diplômés : de g. à dr. : M. Michel ANCLIN, Mme Sabrina ANCLIN, Mme Marie-Antoinette CLAUDON et M. Olivier BENA
               Un repas convivial s’est ensuite tenu à l’Auberge « L’Eau Vive » de La Gagère.

Crédits photographiques : Isabelle ACREMENT, Nicole POIRSON