LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

lundi 27 janvier 2014

Forence LEMAIRE nous a quitté le 5 Janvier 2014


   Florence aurait eu 48 ans le 21 janvier prochain ! Durant ma vie d'homme faite de mouvements il m'a été souvent donné de vivre ces moments dramatiques. Trop de fois j'ai été amené à honorer des compagnons, des collaborateurs mais aussi hélas des amis.
Florence faisait partie de ces derniers ! Je ne serai pas long dans mes paroles car elle n'aimait pas être mise en avant. Toujours discrète mais jamais effacée, elle tenait à accomplir parfaitement ce pourquoi elle s'engageait. Très vite elle comprenait ce qu'on attendait de ses compétences. Avec une intelligence vive, efficace et précise. Florence savait traduire au mieux ce qu'on attendait de son travail en y apportant régulièrement sa touche personnelle. Dans son travail, elle était affectée depuis 1990 au secrétariat de notre mairie; son sourire, son humour et la qualité de son accueil au téléphone ou au comptoir rassurait les administrés qu'elle recevait. 
   Avec ma famille nous gardons en mémoire notre arrivée, il y a 14 ans, lorsque nous étions venus nous présenter. Grâce à ses précieux conseils notre installation comme néo bellevillois confirmèrent que nous avions fait le bon choix de vivre notre retraite dans la commune.
   En 2004, notre Maire Serge Laurent me confia l'organisation des cérémonies commémoratives du 60ème anniversaire de la libération de Belleville. Pour mener à bien cette entreprise, basée sur le bénévolat, le Comité du Souvenir Français avait besoin d'un solide secrétariat. Serge Laurent Chargea Florence, dans la mesure où cela l'agréait, de prendre en compte ce supplément de travail. Elle accepta avec enthousiasme. Aux dires de tous, cette manifestation fut couronnée de succès. Une grande partie en revenait à Florence. L'événement passé, nous nous sommes aperçu que tout allait mieux au comité avec cette remarquable secrétaire. C'est alors que je lui dit: <<Florence, il faut que je vous demande quelque chose ? >> Avant même que j'aille plus loin elle avança cette réponse ferme: <<Ne vous fatiguez pas, la réponse est oui, Mr le Maire est d'accord !..>> Près de dix années se sont écoulées depuis. Elles représentent le fruit d'une longue et indéfectible amitié qu'était née alors.
  
   Florence appartenait à cette honorable communauté des travailleurs de l'ombre où le goût du bel ouvrage le dispute à l'esbroufe et l'amateurisme.
   Sa récompense résidait simplement dans l'accomplissement de sa tâche avant même qu'on lui demande où elle en était ?
La satisfaction des administrés ou de ses commanditaires suffisait à son bonheur.
   Cependant les honneurs et la mise en avant la rebutaient. C'est avec tact et insistance qu'elle consentit à accepter la médaille d'honneur communale d'argent en 2010 et la médaille de bronze du Souvenir Français en 2011.
   Fidèle voire parfois exclusive en amitié elle donnait le meilleur d'elle-même sans effusion particulière. Tous ceux qui eurent l'opportunité de la côtoyer la regrettent déjà. Sa personnalité laissera dans les mémoires une trace indélébile.
   Tous ses amis du Souvenir Français associés à l'ensemble des Bellevillois se souviendront avec émotion de "Florence de la mairie".
   Adieu ma Flo, adieu ma très chère amie...
                                                   Maurice Vilain