LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

lundi 11 septembre 2017

Journée de travail du comité - samedi 9 septembre 2017

             Chaque année, la journée de travail annuelle du Comité de Cirey-sur-Vezouze du Souvenir Français se tient dans une des sept communes de l’ancien canton. En 2017, elle a eu lieu le samedi 9 septembre à la salle des fêtes de Cirey-sur-Vezouze.

            Cette journée a tout d’abord commencé par la remise du nouveau drapeau à la section devant le Monument aux Morts suivie d’un dépôt de gerbes. Il a pour parrain et marraine, M. Henri CLAUDE et Mme Lise MEYER. L’ancien drapeau avait 25 ans et avait été remis en 1992 à l’occasion de la cérémonie de Tanconville. M. Roland DAL MARTELLO et Mme Marie-Thérèse POIRSON, aujourd’hui décédée, étaient son parrain et sa marraine.


La deuxième étape a consisté à l’inauguration du « Square du Souvenir Français », situé près de la Poste. Des remerciements tous particuliers sont adressés au maire et au conseil municipal de Cirey-sur-Vezouze pour l’acceptation du projet mais aussi et surtout aux services techniques pour la réalisation du gros œuvre. Le square doit encore être aménagé d’un enclos mais aussi de bancs.


Nombreux sont ceux qui avaient répondu présent à ces deux cérémonies en particulier : M. Thibault BAZIN, député de la 4ème Circonscription de Meurthe-et-Moselle, M. René ACREMENT, maire de Cirey-sur-Vezouze, M. Philippe ARNOULD, maire de Saint-Sauveur et président de la Communauté de Communes, M. Pascal SOLOFRIZZO, Délégué Général du Souvenir Français de Meurthe-et-Moselle, le Colonel Claude CHARBONNOT, président du Comité de Blâmont, M. Gérard BOTTARD, président du Comité de Badonviller, le Commandant Roland BOULANGER, président des A.C.-P.G., des élus des communes environnantes, les membres du Comité ainsi que les porte-drapeaux des associations patriotiques du secteur comme les Médaillés Militaires, l’U.N.A.C.I.T.A., les A.M.C. de Cirey-sur-Vezouze et de Val-et-Châtillon ou encore les Combattants de Moins de Vingt Ans. M. Claude DEVAUX, président de l’A.M.C. de Cirey-sur-Vezouze, a joué le rôle de maître de cérémonie.

             A l’issue de l’accueil des adhérents et des personnalités, la réunion statutaire a pu débuter à la salle des fêtes. Plusieurs personnalités et adhérents se sont excusés. De nombreux pouvoirs d’adhérents ont été récoltés.

Une minute de silence a été observée à la mémoire de M. Jacques ALEXANDRE, Mme Anne-Marie SINNIG, M. Roger WINIGER, Mme Andrée PLANTEVIN-THOMAS, des victimes du terrorisme mais aussi des soldats d’hier et aujourd’hui tombés pour la France.

Afin de libérer les jeunes qui ont participé aux cérémonies en début de matinée, la remise des distinctions est venue précéder les différents rapports d’activités et financier.

Marion RETZ, Romain RETZ, Manon WEISSENBACH, Jonathan GEORGE, Manon JOLE, Candice ISSELE ont reçu des mains du Délégué Général et du Président Bernard CLAUDON le Certificat d’engagement en qualité de Gardien de la Mémoire. L’assistance a applaudi l’action de ces jeunes quêteurs. Mme Eliane POLET, ancienne quêteuse, s’est vue remettre la Médaille de bronze du Souvenir Français. Absents, Léana van den BUSSCH et Clément ROGER se verront remettre leur certificat à l’occasion d’une prochaine cérémonie.

Dans son mot d’accueil, M. René ACREMENT, maire de Cirey-sur-Vezouze, a dit le plaisir et l’honneur de recevoir dans sa commune la journée de travail annuel du Souvenir Français. Le projet du square du Souvenir Français apparaît pour lui comme une évidence afin de souligner l’action de milliers de bénévoles en France et à l’étranger ainsi qu’aux femmes et aux hommes qui se battent pour les valeurs de la France. Il se réjouit également de la mise en lumière de la jeune génération, et salue l’action du Président Bernard CLAUDON pour l’évolution qu’il a su donner au Souvenir Français local.

M. CLAUDON félicite une fois de plus les jeunes (auxquels il ajoute Anaïs REVEILLEZ et Mattéo SALOPEK) qui s’associent à la quête du 1er novembre et accorde une mention particulière à Mme Agnès RENCK, Mme Ghislaine COLLIN et M. Fernand SANTISTEBAN, qui œuvrent dans leur commune respective et encadrent ces jeunes. Il n’oublie pas non plus d’associer les adultes quêteurs, véritables piliers du Comité.

            Après de vifs remerciements de la part de M. CLAUDON auprès de la commune et de son premier magistrat, il a donné la parole à M. Olivier BENA, 1er vice-président, afin de lire le procès-verbal de la précédente journée de travail tenue à Parux, le 10 septembre 2016.

Puis s’est enchaîné le rapport moral et d’activités du Comité conduit par le Président. Cette dernière compte 78 adhérents. Il est regrettable que certains adhérents n’aient pas renouvelé leur cotisation. Quatre nouvelles cotisations ont été enregistrées pour 2018 : Mmes JOLE, JACQUOT, ALEXANDRE et M. WEYMERSKIRCH. La cotisation annuelle est de 10 €. Il est également possible de recevoir la revue trimestrielle du Souvenir Français au prix de 5 € par an. Il est demandé de s’adresser à la trésorière afin de s’abonner.

Il est aussi rappelé que le blog du Souvenir Français, traitant de l’actualité du comité et de ceux de Meurthe-et-Moselle, est géré par M. Olivier BENA. Un tableau récapitulatif des cérémonies et autres auxquelles assistent le Comité est distribué.

La section locale se doit d’entretenir dix tombes sur le canton ainsi qu’un monument. L’entretien des tombes consiste à fleurir, à détruire les mauvaises et quand le besoin s’en fait sentir à repeindre les croix. Pour le monument, il convient de tondre les abords, de brosser la stèle et de tailler les thuyas attenants.

La section locale organise et participe à de nombreuses cérémonies tout au long de l’année : 20 sorties ont été effectuées par le drapeau et ses accompagnateurs ; 17 présences aux cérémonies et trois obsèques d’adhérents. Un déplacement à Jarny aura permis de découvrir la géolocalisation des tombes par Smartphone.

Un chèque de 100 € a été remis à l’association Symbiose de Cirey-sur-Vezouze pour la réfection de deux plaques en opaline où figurent 70 noms d’ouvriers de Saint Gobain, Morts pour la France durant la Grande Guerre.

La plaque de la tombe des Frères DEHUC à Val-et-Châtillon a été remplacée par un financement de la Délégation Générale et de dons.

L’acquisition du nouveau drapeau a également été financée par la Délégation Générale et le Siège à Paris.

Enfin, quatre réunions de bureau ont eu lieu afin d’organiser les quêtes, la journée de travail et de mettre en place les différentes directives reçues.

M. CLAUDON souligne la présence des écoliers de Cirey-sur-Vezouze aux commémorations du 8 mai et du 11 novembre où ils sont invités à déposer la gerbe ; tout comme les enfants de Tanconville aux cérémonies du 19 juin.

Il a rappelé ce qu’est le Souvenir Français : entretenir les tombes de nos soldats Morts pour la France qui n’ont plus de famille, ou de monuments érigés à leur mémoire, participer aux cérémonies ayant lieu sur le canton, assister aux obsèques des adhérents et surtout aider financièrement les projets pédagogiques à but mémoriel envers la jeunesse.

M. CLAUDON, au nom de Mme Ghislaine COLLIN, trésorière, a donné lecture de la trésorerie de l’association, validée en amont par la Délégation Générale et le siège. L’utilisation d’un logiciel informatique permet de faciliter la gestion comptable et sa bonne concordance. La balance de l’exercice indique un avoir comptable en début d’exercice de 1 141,89 €, des recettes de 3 004,72 € pour des dépenses de 1 802,86 € pour une balance en fin d’exercice annuel de 2 343,75 €. Faute de projets pédagogiques à but mémoriel, le Comité local n’en a pas subventionné. M. CLAUDON remercie les différentes Municipalités qui ont versé une subvention, preuve de leur soutien indéfectible au Souvenir Français. Le Délégué Général rappelle une fois encore le principe d’adoption des comptes, non pas par des membres réviseurs aux comptes, mais par la Délégation Générale et le Siège. Le Souvenir Français n’est qu’une et une seule entité avec une assemblée générale réunissant la comptabilité de toutes les sections de France et de l’étranger.

Les personnes désirant un reçu fiscal sont priées de s’adresser à la trésorière qui listera les demandes afin de les transmettre au siège.

            La traditionnelle quête du 1er novembre se tiendra du samedi 28 octobre au jeudi 2 novembre 2017. M. CLAUDON dresse la liste des quêteurs dans les différentes communes du secteur et demande qu’il leur soit réservé un bon accueil. Il félicite, une nouvelle fois, les jeunes qui s’engagent fidèlement année après année. Il martèle qu’un quêteur doit être connu à l’avance afin qu’il soit recensé pour être équipé et surtout assuré. Nul ne peut s’improviser quêteur au dernier moment ! Le 1er novembre, il n’y aura pas de messe de la Toussaint à Cirey. Elle aura lieu le 2 novembre avec la messe pour les fidèles défunts.

Le produit de la quête s’est avéré en hausse pour un total de 580,92 € tout compris. 50 % sont reversés à la Délégation Générale. Le bureau du Comité félicite et encourage celles et ceux qui se mettent au service de cette noble cause.

Puis vint le moment des élections du Bureau pour les 3 ans à venir suivant l’article 23 du règlement intérieur. Les membres du Bureau sont tous candidats à leur propre succession. La démission en date du 1er août 2017 de la Présidence de M. Bernard CLAUDON oblige l’élection d’un nouveau Président et de son Comité. Sans doublon au niveau des postes du Comité, l’élection a lieu à main levée et à l’unanimité générale. Le Bureau du comité, se compose ainsi : M. Jean-Noël JOLE, président, M. Olivier BENA, 1er vice-président, M. Bernard CLAUDON, 2ème vice-président, M. André GEORGE, 3ème vice-président, Mme Ghislaine COLLIN, trésorière, M. Roland DAL MARTELLO, trésorier-adjoint, Mme Nicole POIRSON, secrétaire. M. Joël COLLIN, porte-drapeau titulaire et M. Fernand SANTISTEBAN, porte-drapeau suppléant, sont également reconduits dans leur fonction. M. Patricio GARCIA intègre le comité afin de lui apporter son soutien et son aide.

Dès son élection, M. JOLE a remercié l’assemblée et s’est dit heureux de présider le Comité local. Il s’appuiera sur les compétences de l’équipe qui l’entoure pour parvenir à succéder à M. CLAUDON. Il annonce aussi qu’il prendra quelques cours d’informatique afin de gérer au mieux les logiciels utilisés et la messagerie électronique.
Dans son intervention, le Délégué Général, M. Pascal SOLOFRIZZO, rappelle la mission complexe qu’est la transmission du flambeau de la Mémoire aux jeunes générations. Les événements récents dans le monde montrent que la paix reste fragile et que de nombreux soldats français sont loin de chez eux. C’est la volonté d’écrire la mémoire au présent qu’est chargé de développer le Souvenir Français depuis 1887. C’est un défi de plus en plus compliqué dans une vie où tout s’accélère. Au fil des conflits, de nombreux vétérans, puis poilus, puis soldats de la 2ème guerre mondiale, de la guerre d’Indochine et la guerre d’Algérie sont venus grandir les rangs du Souvenir Français. Le Souvenir Français se trouve en parfaite harmonie avec les Anciens Combattants car il regroupe tous les pans de l’histoire sans spécificité. Il n’est pas limité dans le temps et ouvert à tous les âges. Il offre une neutralité politique, philosophique, confessionnelle et syndicale. Le Souvenir Français s’articule sur 3 axes : entretenir la mémoire, participer aux cérémonies et transmettre le flambeau avec le sens du devoir, le respect des valeurs. De nombreuses conventions ont été signées entre le Souvenir Français et des organismes ou associations comme les Maires de France, l’UFAC, … Depuis le 9 octobre 2014, un agrément a été délivré par le Ministère de l’Education Nationale. En 2015, les Compagnons de la Libération ont signé une convention pour la sauvegarde des tombes des Compagnons.

La quête nationale se déroulera du samedi 28 octobre au jeudi 2 novembre 2017. La quête représente environ un tiers des recettes annuelles. Il remercie les bénévoles et souhaite que soit associé un maximum de jeunes pour forger la relève.

Une vaste campagne a été mise en place visant le regroupement de tombe ou bien la remise en état de tombe in situ.

Il souligne aussi le fort soutien des enseignants dans l’organisation de sorties pédagogiques à but mémoriel. En 2015-2016, 2 135 élèves ont pu en bénéficier pour un subventionnement de plus de 16 000 €.

Des millions de destins ont été brisés par le 20ème siècle. Aujourd’hui encore, des vies et des familles sont brisées. Le Délégué Général tient particulièrement à remercier M. Bernard CLAUDON et son comité pour leur total investissement. Il invite chacune et chacun à poursuivre la route du Souvenir Français pour la Mémoire de ceux dont les noms se trouvent sur nos monuments et pour se tourner vers l’avenir avec détermination.

Le Délégué Général expose succinctement la géolocalisation, mise en place déjà à Jarny, et présentée en présence du Président National. Une réunion détaillée se tiendra par arrondissement. Grâce aux Smartphones, le visiteur pourra retrouver des informations sur les Morts pour la France inhumés dans les tombes gérées par le Souvenir Français ou même dans les tombes familiales. Ce sont les mairies qui pourront mettre en œuvre ce « tourisme de mémoire » dans leur cimetière.

Puis, M. Philippe ARNOULD, président de la Communauté de Communes, tient à marteler les missions du Souvenir Français. Il évoque un souvenir d’enfance lorsqu’il entretenait avec d’autres des tombes de soldats à Badonviller. La transmission de la mémoire à la jeune génération est fondamentale car ce sont les citoyens de demain. La jeunesse est un des axes majeurs privilégiés par la nouvelle Communauté de Communes. Il convient de créer un socle afin d’avoir le sens du combat et de la résistance. Notre territoire dispose de sites importants comme Viombois ou la Chapelotte, montrant ainsi certainement l’importance des membres présents à la réunion. Pour lui, une cérémonie réussie est une cérémonie qui est belle et qui transmet des émotions notamment aux plus jeunes. Il faut aussi y raconter une histoire afin de savoir ce qui s’est passé. Il évoque un fait historique : la chute du Lancaster le 29 juillet 1944. Il s’inscrit dans une démarche de tourisme de Mémoire. Enfin, il remercie également M. Bernard CLAUDON pour tout ce qu’il a fait pour le comité local du Souvenir Français. C’est pour lui une personne fidèle, gentille et modeste.

M. René ACREMENT, maire de Cirey-sur-Vezouze, remercie aussi M. CLAUDN pour le travail effectué depuis de si longues années sur le secteur et notamment sur Cirey.

M. Thibault BAZIN, député de la 4ème Circonscription de Meurthe-et-Moselle, se dit impressionné par la vitalité du comité. Il remercie le Président pour l’invitation envoyée. Il souligne le dynamisme du bureau. Il retient trois points essentiels : tout d’abord, le nouveau drapeau est debout et porté comme l’est notre pays, une Nation vivante et en liberté. Le square du Souvenir Français permet de transmettre la Mémoire, ce qui est souvent fait de manière orale, et d’enraciner le souvenir par un lieu situé dans l’espace public à la visibilité de tous. Pour lui, le plus beau reste la transmission du flambeau lors de la remise du certificat d’engagement aux jeunes. Il convient de bien écouter les histoires des anciens afin de bien les transmettre aux jeunes générations. Ce sont des histoires communes, des histoires à partager. Le tourisme de Mémoire lui tient aussi particulièrement à cœur. Il évoque le soutien à l’armée notamment dans la relation sous distendue entre Armée et Nation.

M. Bernard CLAUDON a présenté la nouvelle plaquette éditée par le Souvenir Français. De même, de nouveaux troncs ont été acquis par le comité. Très esthétiques, ils accueilleront les généreux donateurs lors de la quête du 1er novembre.    

En conclusion, M. CLAUDON a adressé de vifs remerciements pour toutes celles et tous ceux qui par le passé et le présent l’ont épaulé, soutenu et guidé dans sa mission de président. Il souhaite beaucoup de courage à son successeur, à qui il ne manquera pas d’apporter toute son aide. Il glisse enfin un clin d’œil à M. Jean STENGER, tout frais nonagénaire.

Avant le vin d’honneur offert par la municipalité de Cirey-sur-Vezouze et par le Président, M. Bernard CLAUDON, le nouveau Président, M. Jean-Noël JOLE, a dit quelques mots afin de remercier son prédécesseur pour l’action menée au cours des 33 années à la tête du Comité local. S’en est suivie la remise d’un cadeau souvenir mais aussi d’une plante à Mme CLAUDON, soutien discret et efficace de son époux dans sa mission. A son tour, le Délégué Général a souhaité faire l’éloge de l’action de M. CLAUDON et lui a remis la Médaille d’honneur du Souvenir Français en signe de reconnaissance.

               Un repas convivial s’est ensuite tenu au Café de la Forêt à Bertrambois réunissant une vingtaines de convives.

Crédits photographiques; Isabelle ACREMENT