LE MOT DU DELEGUE GENERAL


A nous le Souvenir,
A eux l’Immortalité



Pascal SOLOFRIZZO
Délégué Général du Souvenir Français
Pour le Département de la Meurthe et Moselle



Mesdames et Messieurs, Chèr(e)s Ami(e)s du Souvenir Français,

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d’utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées françaises.

N’ayant aucune attache politique, libre de tout lien confessionnel ou philosophique, distincte des associations d’anciens combattants, car notre association se renouvelle sans cesse, sa mission n’étant pas limitée dans le temps, le SOUVENIR FRANÇAIS est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui, Français ou étrangers, ont " une certaine idée de la France " et de l’idéal de liberté pour lesquels nos anciens se sont sacrifiés depuis la révolution.

Le Souvenir Français réunit en France près de :
- 200 000 adhérents dont environ 4000 dans notre département de Meurthe et Moselle
- 1700 comités locaux dont 32 en Meurthe et Moselle,
- 98 délégations régionales, ainsi que 68 représentants à l’étranger.

Chaque année le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130 000 tombes, restaure plus de 250 monuments, réalise quelques 40 stèles et monuments commémoratifs.

La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année expositions, colloques et voyages pour plusieurs milliers de jeunes scolaires sur les lieux de mémoire.

Prenons soin de dire à nos enfants que le sacrifice de tous leurs aînés doit rester vivant dans nos cœurs car la Paix n’est jamais définitivement acquise.

« La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu’un individu ».

Cette pensée de l’historien Ferdinand Lot résume avec force l’importance des commémorations qui nous rassemblent au fil des ans devant nos Monuments aux Morts.

mardi 23 juin 2015

Cérémonies du 18 Juin 2015 à Belleville


   Après les paroles d'accueil, le Président du comité du Souvenir Français, Maurice VILAIN, fait cette allocution:

   Monsieur le Maire va nous donner lecture du message du Général de Gaulle diffusé sur les ondes de la BBC le 18 juin 1940.
   Le Souvenir Français dont une des missions principales est d'honorer la mémoire de ceux qui ont fait, dans l'histoire, de grandes choses pour la France, souhaite cette année y associer le souvenir de la bataille de WATERLOO le 18 juin 1815. Il y a 200 ans, à 20 km au sud de BRUXELLES, sur la "morne plaine", NAPOLEON et la Grande Armée reconstituée, ployaient sous le nombre des "coalisés". Cette défaite considérable marquera la fin du rayonnement de la France dans le concert des Nations!
   Pourtant la postérité parle d'avantage du vaincu que de WELLINGTON le vainqueur!? Ainsi vont les vicissitudes de l'histoire...

   Comme nous le faisons depuis 10 ans, nous associons à cette commémoration du 18 juin, ceux qui se sont battus lors des Guerres d'Indochine et d'Algérie.
   Nous avons le plaisir d'accueillir encore quelques anciens combattants fidèles,en particulier notre Président honoraire de l'AMC et du Souvenir Français, Monsieur Pierre TACHON. Il a reçu  le 8 mai dernier les insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur. Il recevra tout à l'heure la médaille d'honneur de la Commune.
   Au nom du Souvenir Français, je remercie tous les participants à cette cérémonie et tout particulièrement les Enseignants qui nous font l'honneur de convier les enfants des écoles pour venir chanter notre Hymne National.Ils seront plus tard les garants de la perpétuation de la mémoire de notre Nation.
   Pour conclure, j'emprunterai à Sir Winston CHURCHILL ces quelques mots: "Une Nation qui ne tient pas compte des enseignements de son Histoire s'expose à l'avenir à connaître les mêmes déconvenues..." 
                                

Lecture par le Maire,Serge LAURENT
du discours officiel relatif à l'appel du 18 juin 40


Les trois classes des "grands" de l'école de Belleville,
accompagnés des trois enseignants ont chanté la Marseillaise
sous la direction de la Directrice Mme Hadjira SIMON.


A la fin de la cérémonie, traditionnellement,
les Drapeaux du Souvenir Français et de l'AMC
saluent le Monument aux Morts.
   Il est intéressant de noter que le bronze du Poilu tourne le dos à l'esplanade. Il a été délibérément posé ainsi, montrant qu'il faisait face à l'ennemi prussien de 1914, soulignant du même fait que Belleville ne fut pas occupé durant toute la Guerre de 14-18.

____________________

   Le Conseil municipal convie les invités à se rendre à la salle des fêtes où sera honoré Monsieur Pierre TACHON, récemment décoré des Insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur.

Pierre TACHON, accompagné de son épouse,
 ont reçu l'éloge du Maire.
Isabelle NOËL, Conseillère municipale Défense, retrace
la longue vie active et mouvementée de la figure emblématique
dans la Commune de Pierre TACHON.

Le Maire remet la médaille d'Honneur de la Commune
 à Pierre Tachon et un bouquet à son épouse

Sur cette photo d'août 1944, après le débarquement de Provence,
l'équipage est au pied de son char Sherman, Alma, avec au centre
notre ami Pierre TACHON (21 ans)

71 ans après, notre vénérable Pierre (92 ans)
a reçu, le 8 mai dernier à la porte DESILLES,
 de la main de M. le Préfet,
 la Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur.

   N.B. M. Pierre TACHON est Président honoraire du Comité du Souvenir Français de Belleville.